The Chamber

Budget et budget principal des dépenses

Le budget constitue le plan des recettes et des dépenses du gouvernement pour un exercice. Il donne une estimation du montant des recettes auquel le gouvernement s’attend et décrit comment ces recettes seront affectées aux divers programmes et services.

En quoi consiste le budget du GTNO?

Le budget comprend le discours du budget, présenté par le ministre des Finances au moment où le budget détaillé, ou budget principal des dépenses, est déposé à l’Assemblée législative. Le budget principal des dépenses demande des crédits pour donner suite au plan d’action du gouvernement pour l’exercice à venir qui commence le 1er avril.

Pour décrire la ventilation des dépenses en immobilisations, on établit un budget distinct.

Le gouvernement a élaboré une politique de gestion responsable, à laquelle il doit se conformer en matière de gestion des finances et d’emprunts. Cette politique a une incidence sur le budget de fonctionnement et le budget des immobilisations.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le cycle budgétaire et le processus d’établissement du budget.

Où se trouvent les divers documents qui composent le budget du GTNO?

Un certain nombre de documents sont produits au cours du cycle budgétaire du GTNO.

  • Les plans d’activités annuels sont dressés pour soutenir les priorités de chaque Assemblée législative. Ces plans comprennent les faits saillants, les initiatives, les mesures de rendement et les ressources humaines et financières des ministères nécessaires à l’atteinte des objectifs définis par l’Assemblée législative, de même que les mandats des ministères.

  • Le budget principal des dépenses est le point culminant du processus de planification des activités. Son approbation établit les budgets des ministères, ou affectations, pour l’exercice à venir qui a lieu du 1er avril au 31 mars suivant.

  • Le ministre des Finances prononce le discours du budget lorsque le budget principal des dépenses est déposé à l’Assemblée législative. Le discours s’accompagne des documents budgétaires, qui fournissent un examen économique et financier.

  • Les crédits additionnels représentent un ajustement ponctuel des budgets des ministères au cours de l’exercice pendant lequel ils sont approuvés. Généralement, l’Assemblée législative les examine jusqu’à quatre fois par an.