Mise en œuvre de la taxe sur le carbone aux Territoires du Nord-Ouest

Contexte et défis

Search Mise en œuvre de la taxe sur le carbone aux Territoires du Nord-Ouest

Selon le Rapport d’inventaire national de GES de 2018 préparé par Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), les TNO ont émis 1 611 kilotonnes (kt) de gaz à effet de serre en 2016. Parmi ces émissions :

  • environ 97 % sont attribuables à la consommation énergétique;
  • environ 39 % sont attribuables à la production d’électricité et au chauffage;
  • quelque 57 % sont liées au transport, soit :
  • 7 % pour l’aviation;
  • 25 % pour le transport routier;
  • 24 % pour les véhicules hors routes utilisés principalement dans les activités minières;
  • 1 % pour la navigation et les chemins de fer.

ECCC a estimé que la mise en œuvre d’un filet de sécurité fédéral sur la tarification du carbone permettrait de réduire de 3,4 % les émissions des TNO.

Aviation

Le transport par avion est essentiel aux TNO. L’information fournie par Statistique Canada indique qu’il y a aux TNO une plus grande dépendance à l’égard des transports aériens que dans le reste du Canada, tant pour les résidents que pour le transport des marchandises. Par exemple, le poids moyen de fret aérien par résident est dix fois plus élevé aux TNO que dans le reste du Canada.

En outre, le transport aérien constitue une part importante du développement économique ainsi qu’un facteur de coûts substantiel pour les entreprises.

Combustible de chauffage

Le climat et les prix étant différents aux TNO, les coûts du chauffage y sont de deux à trois fois plus élevés que dans le reste du Canada. Le coût du chauffage pour un logement individuel isolé est estimé à quelque 7 000 dollars par année dans certaines collectivités des TNO, comparativement à environ 2 000 dollars par année dans les villes plus au sud pour un logement comparable.

Il existe également des écarts importants aux TNO entre les sommes que paient les Ténois, selon qu’ils sont propriétaires, locataires de logement du marché privé ou locataires de logements sociaux.